Ce que j’ai appris de mes échecs

 

Se lancer sur le chemin de l’entrepreneuriat n’est vraiment pas facile. Je considère que je n’en suis qu’à mes débuts et pourtant, j’ai déjà quatre ans d’expériences et échecs derrière moi. Et oui, je n’en suis pas à ma première tentative ! En 2015, lorsque j’ai sauté le pas, je n’avais pas réellement mesuré l’étendue de ce dans quoi je me lançais. En fait, ce que je fais aujourd’hui, c’est ce que j’avais déjà commencé à faire à l’époque. Toutefois, il y a certaines précautions que je n’avais pas prises. J’ai commis beaucoup d’erreurs et d’ailleurs, je les partagerai avec toi dans un prochain. En attendant, je te fais part des 4 leçons que j’ai apprises de mes échecs en entrepreneuriat.

 

Le bon moment et la perfection n’existent pas 

Je le dirai encore et toujours : il n’y a pas de bon moment pour se lancer. Peu importe ta situation ou le temps que tu as à disposition, si tu veux te lancer fais-le. Le succès de ton projet ne sera pas garanti parce que tu te lances à un moment prétendument plus favorable qu’un autre. Il n’y aura jamais de moment idéal. Tu peux attendre de te lancer pour des raisons financières mais peut-être que lorsque tu auras de l’argent, tu n’auras pas de temps à consacrer à ton projet. Peut-être que tu as du temps maintenant mais tu n’as personne pour t’aider avec certains aspects de ton projet. Tu réussiras toujours à trouver une excuse pour te convaincre que ce n’est pas le bon moment. Alors prends ton courage à deux mains et go !

Choisir son associé, c’est comme choisir son partenaire de vie

L’association, c’est super quand tu arrives à trouver la bonne personne. Mais ce n’est pas parce que tu n’as encore trouvé la bonne personne que tu dois te freiner dans ton aventure entrepreneuriale. Pour moi, choisir son associé, c’est exactement le même processus que choisir son partenaire de vie. Et par expérience mieux vaut avancer seule dans son business que d’être mal accompagnée.

Si c’est un projet que tu as créé seul à la base, alors la personne que tu associes à la direction ou au développement de ton business doit l’aimer et y croire plus que toi-même.

Tu auras des moments de doutes, de découragement et cette personne qui est ton associée doit être là pour t’encourager à ne pas abandonner. Si toi tu crois en ton projet à 100%, alors l’associé doit y croire à 200%. Non pas pour que tout le poids du projet finisse par reposer sur elle, mais pour la seule et unique raison que si elle croit réellement en la valeur intrinsèque de votre business, il sera très difficile pour elle te lâcher du jour au lendemain.

Crée-toi un cercle de soutien autre que tes amis habituels

Comme beaucoup de personnes qui ont pris la décision de tenter l’aventure, j’ai aussi eu à faire face au manque de soutien de mes propres amis. On peut débattre sur le pourquoi tes amis ne te soutiennent pas mais ce qu’il faut retenir c’est que parfois ils ne comprennent simplement pas ce que tu fais, selon le domaine dans lequel tu te lances et dans d’autres cas, le fait que tu oses sortir de ta zone de confort leur rappelle qu’ils ne sont pas capables du même courage dont tu fais preuve.

Tous tes amis ne sont pas obligés de croire en tes rêves, en tes projets ou en tes capacités. D’ailleurs quand on crée une entreprise, on ne la crée par pour ses amis. Si tu veux en rester à tes amis et connaissances, tu ne pourras pas évoluer. Il faut que tu puisses toucher des personnes qui sont en dehors de tes cercles direct et indirect, si tu veux développer ton chiffre d’affaires.  Mets le copinage de côté et affronte le grand public.

Investis sur le digital 

On est quand même à l’heure du 2.0 et avoir un site internet ou du moins une présence en ligne est indispensable. Que tu optes pour la vente de produits ou la proposition d’un service être présent sur le web est vraiment devenu primordial pour toute entreprise.

Ton site internet et tes réseaux sociaux sont une vraie vitrine pour ton business. C’est ta carte de visite en ligne. Chaque mot, chaque visuel a son importance. Alors il faut vraiment soigner le contenu que tu décides de poster en ligne. Arrête de faire les choses au hasard et sois intentionnelle sur ce que tu postes. Aussi, ne négliges pas tes réseaux sociaux. Je veux dire par là qu’il ne faut pas les abandonner. Ne commences pas à poster tous les jours pendant un mois et tout à coup arrêter complètement pendant une année pour revenir un peu plus tard. Sois constante dans tes efforts.

 

Quelles sont les leçons d’entrepreneuriat que tu as retenues de tes échecs passés ?

 

 

Donne ton avis !