Lancement de Fenty Beauty chez Sephora Suisse : où étaient les blogueuses de la diversité ?

S’il y a une marque de cosmétiques qui a bien fait parler d’elle dans les médias depuis son lancement, c’est bel et bien Fenty Beauty. La marque chère à Rihanna s’est imposée dans l’industrie des cosmétiques comme étant un label innovant, notamment grâce à sa stratégie marketing qui – visiblement – jouait sur l’inclusion et la diversité de tous les types et plus particulièrement toutes les couleurs peaux existantes. Fenty Beauty s’est donnée le rôle du super héros (voir messie) qui vient sauver les femmes qui se sont longtemps senties abandonnées de l’univers de la beauté. Pour cela, elle propose dès ses débuts une ligne de 40 teintes de fond de teints pouvant combler les besoins d’une majorité des délaissées. Jusqu’ici, tout est beau au pays de RihRih.

Du marketing “flawless”

Le message est clair et idéaliste. Les visuels sont non seulement magnifiques mais aussi très engageants. Sans parler du spot promotionnel qui attire certainement une nouvelle génération de femmes désireuses de redéfinir et élargir le concept de “beauté”. En dehors de cela, la marque est portée par une voix très porteuse et un visage reconnaissable qui n’est nulle autre que Rihanna elle-même. Que demander de plus ? Tout semble être parfait et les retombées monétaires ainsi que décideurs de l’industrie semblent l’attester. Il faut dire que Fenty a quand même été déclarée “Best Inventions” par le Time’s Magazine et remporté trois Refinery 29 “Beauty Innovator Awards”. Indéniablement, la nouvelle venue redéfinit la manière de faire le marketing.

Fenty Beauty en Suisse : pas de blogueuses issues de la diversité 

Néanmoins, certains marchés continuent de faire de la résistance. Il y a un mois, la marque a fait son apparition chez nous, par le biais de Sephora Suisse (chez Manor) et l’annonce de la commercialisation des produits Fenty Beauty a été accueillie avec euphorie chez les aficionadas. Sur la même lignée que dans d’autres pays où le label est présent, Sephora Suisse a fait le choix de faire son lancement en invitant les influenceuses beauté qui ont efficacement fait passer le mot. Mon étonnement était de voir qu’aucune influenceuse noire, latina, métisse voir même arabe n’ait été conviée. Ce choix est pour moi très curieux et ne s’aligne en aucun cas avec la politique de marketing que FB a appliqué partout ailleurs, si nous nous concentrons sur l’Europe.

La Suisse doit s’ouvrir à une nouvelle vision de la beauté 

D’une part, je ne suis pas étonnée et j’ai envie d’expliquer ce phénomène par le fait que la Suisse (en général) fait encore beaucoup de résistance quant à embrasser une diversité visible dans le marketing et les médias. D’autre part, je pense que les blogueuses issues “de la diversité” (en Suisse) ne se sont pas encore réellement imposées comme étant de réelles actrices de la blogosphère suisse. Non seulement elles ne sont pas considérées par les marques mais en plus, elles ne se rendent pas visibles par celles-ci. Ce qui les conduit à rater ce genre d’opportunités. Il n’est pas ici questions de nombre de followers ou autres car les créatrices de contenus présentes à cet événement n’étaient pour la plupart pas “connues”. Alors comment font-elles ? Elles se rendent visibles et ont créé les bons contacts.

Toutefois, je n’ai pas envie d’excuser Sephora Suisse qui – selon moi – ne s’est pas donné la peine de chercher et choisir les influenceuses adéquates qui auraient pu souffler le vent de diversité dont nous avons vraisemblablement besoin dans le paysage suisse. Comme pour la plupart des marques présentes sur le terrain, ce travail de recherche n’est pas fait car les décideurs ne veulent (toujours) pas ouvrir leurs oeillères sur une nouvelle vision de la beauté.

Jocelyne 

Qu’en penses-tu ? 

Suivre:

2 Commentaires

  1. 22 octobre 2018 / 11 h 14 min

    Canon ton article ! Totalement fan de l’analyse ! C’est un angle qu’on ne voit pas beaucoup dans la blogosphère, j’adore !!

    • jocelynenkiambi
      Auteur
      25 octobre 2018 / 11 h 24 min

      Merci beaucoup ! Il y a tellement de questions à se poser sur l’état de la blogo actuelle et son futur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *